agora

Ni fleurs ni couronnes pour les intérêts notionnels

Certains défenseurs du monde de l’entreprise sont tellement unilatéraux qu’on aurait presque envie de se réjouir quand ils se plaignent! Bien sûr, il faut se garder d’une telle dérive, mais les nerfs ont de nouveau été mis à rude épreuve à l’occasion de la réforme de l’impôt des sociétés récemment annoncée par le gouvernement fédéral.