leading story

Ores et Resa pourront à nouveau ouvrir leur capital au privé

Le gouvernement wallon s’apprête à faire marche arrière sur un point clé de sa réforme des gestionnaires de réseau, mise en place suite au scandale Publifin, apprend L’Echo. Le texte qui devrait passer en principe en seconde lecture ce jeudi au gouvernement ne prévoit plus, comme c’était le cas de la mouture adoptée le 26 octobre dernier en première lecture, d’imposer aux gestionnaires de réseau de distribution de gaz et d’électricité (GRD) un actionnariat 100% public: il ramène ce pourcentage obligatoire à 75%. De quoi permettre l’entrée d’un actionnaire privé dans le capital de Resa comme dans celui d’Ores.