Publicité
Publicité
chronique

Parfois, l'amateurisme, ça a du bon

On aurait tendance à dire qu’on est doté d’un caractère plutôt jouasse, par défaut. Mais rien n’y a fait; cette semaine, on a quand même grimacé à plusieurs reprises. L’impression d’assister à un festival de caricatures, comme si la politique s’était promis de décevoir chaque fois qu’elle en aurait l’opportunité.