leading story

Petr Necas "Monsieur propre" faisait suivre son ex-femme

Le Premier ministre tchèque Petr Necas ne pouvait pas imaginer une fin de mandat plus rocambolesque. Celui que ses concitoyens avaient surnommé "Monsieur propre" pour son programme politique axé sur les mesures anti-corruption et qui a survécu à huit motions de censure au parlement voit son mandat arriver à terme en raison d’un scandale qui touche Jana Nagyova, sa plus proche collaboratrice qui est aussi son chef de cabinet et sa maîtresse, selon les médias populaires tchèques. Cette dernière a été interpellée lors d’une vaste opération policière pour corruption et abus de pouvoir après avoir notamment utilisé pour ses intérêts personnels le service de renseignement militaire pour une filature illégale de l’épouse de Petr Necas dont il vient de divorcer. Sept autres personnes, dont deux généraux et un colonel du service de renseignement militaire, ont également été mises en examen dans cette affaire.