leading story

Pétrole Bientôt en Bear Market?

Le regain de tensions commerciales, et les risques de récession qui en découlent, impacte toutes les classes d’actifs. Notamment les prix pétroliers. Le cours du Brent est tombé à 62 dollars le baril ce lundi en cours de séance, soit une chute d’environ 17% depuis son pic en avril dernier (à 74,57 dollars). Pire encore, le pétrole texan, le WTI, flirte depuis vendredi avec les -20%. Ce qui signifierait qu’il est entré dans un marché baissier. "Le marché du pétrole continue de se négocier avec un bêta extrêmement élevé, ce qui suscite des craintes face à un ralentissement mondial", indique Stephen Innes, manager chez SPI Asset Management. "Cette chute devrait nous rappeler à quel point l’équilibre des marchés pétroliers est fragile. Cela devrait être suffisant pour ramener la Russie dans le giron de l’accord d’approvisionnement de l’OPEP." La production russe de pétrole est en effet tombée en mai sous les objectifs du cartel, pour la 1re fois cette année.