Pologne, Hongrie et Tchéquie devaient accueillir les réfugiés

En refusant d’appliquer les décisions de relocalisation de demandeurs d’asile, les trois pays ont transgressé des principes fondateurs de l’Union européenne, souligne l’avocate générale de la Cour de Justice européenne. Son avis est généralement suivi par les juges, qui doivent trancher dans les mois qui viennent.