Publicité
Publicité
leading story

Pop | Aloïse Sauvage "Jimy"

Si Diam’s chantait encore aujourd’hui, elle serait Aloïse Sauvage. Si Eddy de Pretto était une fille, il serait Aloïse Sauvage. Cette brunette écorchée à l’âme livre un premier E.P. de cinq titres tous poignants, rentre-dedans et beaux, vraiment beaux. Dans "Parfois faut", elle balance en rythme et en rap que la vie est courte, plus elle s’écoule, plus elle nous coûte. Courir et renaître, Aloïse a l’air de savoir de quoi elle cause. Dans "Présentement", elle avoue que ses désirs ont des délires et le pire, c’est de ne rien dire. Dans "A l’horizontale", elle réussit à renouveler notre idée du hit sexy. Parallèlement à sa toute jeune carrière de chanteuse, Aloïse a débuté aussi dans le cinéma. Et pas n’importe lequel, celui de "120 battements par minute". Un immense talent qui est là et nous attend.