Publicité
Publicité
leading story

Première visite de Suu Kyi dans la région des Rohingyas

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s’est rendue pour la première fois jeudi dans l’ouest du pays où l’armée est accusée par l’ONU d’épuration ethnique contre la minorité musulmane rohingya, dont plus de 600.000 membres ont fui au Bangladesh en deux mois. À l’issue de cette visite surprise, la prix Nobel de la paix, arrivée au pouvoir en Birmanie en avril 2016, n’a fait aucune déclaration. Aung San Suu Kyi est très critiquée à l’étranger pour son peu d’empathie envers les Rohingyas, considérés comme une des minorités les plus persécutées au monde.