Publicité
Publicité
agora

Prendre des risques (et se tromper) pour sauver la planète

Face au défi existentiel constitué par les bouleversements climatiques, et alors que le temps nous est compté, nous ne pouvons nous permettre de faire du perfectionnisme l’ennemi du possible.