leading story

Prières "historiques" de femmes juives au Mur des Lamentations

Des militantes féministes juives ont prié vendredi pour la première fois en toute liberté et sous la protection de la police devant le Mur des Lamentations à Jérusalem, où des ultraorthodoxes qui voulaient les en empêcher ont été arrêtés. Pendant plus de 20 ans, les "Femmes du Mur" ont demandé à être autorisées à prier comme elles l’entendaient sur ce site, à haute voix, en portant le châle de prière, des phylactères et la kippa et en lisant la Torah, une manière de prier traditionnellement réservée aux hommes. En avril, un tribunal a jugé que le comportement de ces femmes ne causait aucun désordre et que c’était en revanche ceux qui les attaquaient qui posaient problème.