leading story

Prince balance sur les patrons de maisons de disques

Prince, 55 ans, n’a jamais porté les maisons de disques dans son cœur. En 1992, il avait signé chez le géant Warner Bros. pour rompre quelques années plus tard, ulcéré par la façon dont il s’estimait traité par les dirigeants du label. Pour autant, le mois dernier, le "Kid de Minneapolis" a resigné chez Warner Bros. et doit bientôt publier un nouvel album studio et ressortir son opus de 1984 "Purple Rain" en version remastérisée. Mais ce nouveau contrat n’a pas réduit l’animosité de la star envers ses patrons. "À chaque fois que je parle aux patrons des grands labels, ils sont toujours à la plage, a-t-il au magazine "Essence". Au milieu de l’après-midi, je leur demande ce qu’ils font. ‘Bah, je suis à la plage avec mes enfants’. Donc nous (les musiciens) travaillons pour qu’ils aient les moyens d’envoyer leurs enfants à la fac. Et à la plage. On ne devrait pas se laisser faire", tonne encore Prince. Pas rancunier, Cameron Strang, le patron de Warner Bros. a dit se réjouir de la collaboration avec l’artiste.