leading story

Quel impact pour les particuliers, les PME et les détenteurs de dette?

Pour éviter de faire payer les contribuables quand une banque doit être restructurée ou liquidée, les ministres européens des Finances se sont mis d’accord pour faire contribuer, dans l’ordre, les actionnaires, puis les créanciers les moins bien assurés, puis les détenteurs d’obligations dits "seniors" et ensuite les déposants, au-delà de la somme de 100.000 euros. Ces nouvelles dispositions entreront en vigueur d’ici 2018. Quel sera l’impact pour les épargnants, les entreprises et les détenteurs d’obligations des banques?