leading story

Roman | Migration aux mille contradictions

À l’automne dernier, on se réjouissait de son insolite roman, "L’histoire de mes dents", qui contait la vie d’un commissaire-priseur vendant ses molaires aux enchères en les faisant passer pour celles de personnalités telles que Platon, Pétrarque ou Virginia Woolf. C’est un tout autre livre que Valeria Luiselli publie: un essai poignant et engagé sur la question des enfants sans-papiers soumis aux tribunaux de l’immigration aux Etats-Unis. Auteure mexicaine installée à New York, Luiselli s’est engagée comme traductrice bénévole pour comprendre le pourquoi et le comment de ces dizaines de milliers de destins d’enfants qui, choisissant de quitter leur pays d’origine – principalement le Honduras, le Salvador et le Guatemala –, traversent seuls le Mexique en compagnie d’un passeur, puis franchissent la frontière américaine dans l’espoir d’une vie meilleure.