Publicité
Publicité

"Saint-Sylvestre, sauvez-moi"

Depuis trois ans, sous l'impulsion du réchauffement climatique, des tempêtes et des sécheresses, le scolyte ravage les forêts d'épicéas. Du haut de ses 3 millimètres, il a bouleversé la sylviculture et le marché du bois en Wallonie.