leading story

SGS: une entreprise coûteuse mais généreuse avec ses actionnaires

Mieux vaut tard que jamais… En déboursant 2 milliards d’euros pour racheter à la maison-mère de Fiat sa participation de 15% dans le capital de la société suisse SGS, Albert Frère a dû regretter de ne pas avoir eu cette "bonne idée" quelques années plus tôt. En payant rubis sur l’ongle 2.128 francs suisses pour chaque action détenue dans le portefeuille de la famille Agnelli, le milliardaire belge a dû se rappeler que le même titre ne valait pas plus de… 157 francs en 1998.