leading story

Stimuler l'apprentissage à vie en supprimant la rémunération à l'ancienneté

Proximus veut supprimer 1.900 emplois parce que ses travailleurs ne sont pas prêts pour le passage au numérique. C’est malheureusement loin d’être un cas isolé. Comme le signalait l’OCDE encore, les Belges n’obtiennent pas de bonnes notes dans l’apprentissage à vie. Travailleurs et employeurs belges pensent trop à court terme: les employeurs se concentrent souvent uniquement sur l’employabilité à court terme et les travailleurs se réfugient trop souvent derrière l’illusion de "certitude d’emploi" dans leur rôle actuel. Les deux parties ont intérêt à embrasser une culture d’apprentissage à une époque où la transformation numérique est la norme, quel que soit votre secteur. Abandonner la rémunération à l’ancienneté est la première étape pour motiver vos travailleurs.