leading story

Teva lâche 40 milliards pour Mylan

La sarabande sans fin des fusions-acquisitions continue de secouer le monde de la pharmacie. Dernier épisode en date: l’offre du groupe israélien Teva, numéro un mondial des médicaments génériques, de racheter son concurrent américain Mylan. Le montant proposé — 40,1 milliards de dollars — est conséquent. Mais Teva assortit son offre d’une condition: Mylan doit renoncer à son offre de rachat du groupe américano-irlandais Perrigo, propriétaire du Belge Omega Pharma depuis la fin mars.