Publicité
Publicité

"The Killing of Two Lovers", un film qui gratte jusqu'à l'os

À l’esthétique très sobre, le film américain indépendant "The Killing of Two Lovers" emprisonne le spectateur dans un huis clos psychologique.