Publicité
Publicité
leading story

Theo Francken, critiqué jusque dans les rangs de sa majorité

La semaine dernière, 202 personnes ont été relâchées afin de faire de la place dans les centres fermés. Parmi elles, 32 ayant déjà porté atteinte à l’ordre public. Il n’en fallait pas plus pour démarrer une polémique. Prenant d’autant mieux dans ce climat de campagne électorale.