Publicité
Publicité
agora

Theo Francken, vu par "Le Monde"

Le journal Le Monde consacre un article à Theo Francken sous le titre "Le Flamand anti-migrants". Le quotidien hexagonal souligne que, coutumier des polémiques, le secrétaire d’État à l’Asile reste incontournable dans le gouvernement belge. Ce quadra impulsif, provocateur, ancien adepte de la boxe anglaise, cultive avec jubilation un comportement de mauvais garçon qui cadre bien avec son physique de parachutiste et achève de le rendre populaire. En Flandre, certes, mais aussi chez les francophones de Bruxelles et en Wallonie, où une partie de l’électorat n’a que faire de ses sympathies indépendantistes et de ses critiques du système "féodal" de la monarchie belge, mais apprécie ses propos sur une politique migratoire qui, dit-il, était un désordre complet depuis trente années.