leading story

Trois jeunes mamans sur quatre victimes de baby blues

Trois jeunes mères sur quatre ont souffert du baby blues durant les deux premières semaines qui ont suivi l’accouchement, ressort-il d’une enquête de la Mutualité libérale menée auprès de 1.334 femmes belges ayant un enfant de moins d’un an. Les mères qui ont éprouvé des difficultés à allaiter sont plus à risque de développer une dépression post-partum: 60% contre seulement un tiers des mamans ayant donné le sein sans soucis. Le baby blues affecte aussi davantage les mamans d’un premier enfant.