leading story

Tronc commun polytechnique jusqu’à 15 ans

Martin Casier compare l’enseignement actuel à une sorte de gare de triage. "On demande aux élèves de faire des choix non pas en fonction de leurs aspirations, mais de leurs réussites et échecs dans certaines matières. On passe de l’enseignement général au technique et professionnel au fil de ces échecs, ce qui dévalorise les métiers manuels." Pour le socialiste, il faut renverser la logique en instaurant un tronc commun polytechnique jusqu’à l’âge de 15 ans. "Une formation globale et commune à tous les élèves avec la découverte de nouvelles compétences afin de susciter des vocations." Pour que cela fonctionne, il faudra un nombre suffisant de professeurs formés à ce tronc commun ainsi qu’une revalorisation des enseignants, estime Martin Casier. "Socialement et pécuniairement pour que les enseignants le soient par choix et vocation. Pour réformer le pacte scolaire, il sera nécessaire de réenchanter le métier de professeur, ce qui passe par une revalorisation sociale. On entend encore trop souvent que le métier de prof c’est la glande alors que c’est faux."