Publicité
Publicité
leading story

Un Code de la route réformé pour répondre à l'évolution de la mobilité

Simplification et modernisation sont les mots d’ordre de la réforme du Code de la route, un projet du ressort du Fédéral, actuellement soumis à l’avis des Régions, et dont des détails ont filtré ce mardi dans La Libre Belgique et La Dernière Heure. La mobilité évolue et cette réforme entend s’adapter aux réalités de terrain actuelles. Des mesures sont prévues pour assurer davantage de sécurité et de liberté aux cyclistes, de plus en plus nombreux sur les routes: l’augmentation (1,5 mètre contre 1 mètre actuellement) de la distance de sécurité pour les dépassements et l’introduction d’une signalisation spécifique sur les feux de circulation, les autorisant à passer quand les voitures restent à l’arrêt. En outre, de nouveaux panneaux feront leur apparition sur le bord des routes: pour indiquer les rues scolaires ou la présence d’ornières, pour interdire les mobile-homes à certains endroits, ou encore pour prévenir du brouillard. Les nouveaux modes de transport sont eux aussi pris en compte: pour les trottinettes, hoverboards, monoroues et autres, la vitesse sera limitée à 25km/h, contre 18km/h actuellement. L’arrêté royal est attendu pour fin 2018, le nouveau Code ne devrait donc pas entrer en vigueur avant 2021.