leading story

"Un grand Kurdistan n'est envisageable ni à court ni à long terme"

Ce lundi 25 septembre se tenait au Kurdistan irakien un référendum contesté. Massoud Barzani, le président du gouvernement régional du Kurdistan (GRK), région autonome (depuis 2005) du nord de l’Irak riche en pétrole, n’a pas plié sous la pression de Bagdad et des poids lourds régionaux et internationaux (Turquie, Iran, Etats-Unis, Nations unies, Union européenne), tous officiellement opposés à la tenue d’un vote des Kurdes de la région sur leur indépendance.