leading story

Un joueur obtient le remboursement de 438.000 euros

Un joueur viennois a obtenu le remboursement de 438.000 euros dilapidés dans des machines à sous, après avoir fait valoir qu’il était dans un état d’addiction au jeu. Le joueur a affirmé — et a pu au moins partiellement prouver — avoir dépensé quelque 800.000 euros dans de telles machines, largement répandues dans la capitale autrichienne, entre 2006 et 2010. "Le tribunal a reconnu qu’il était en état d’incapacité contractuelle en raison de sa dépendance, constatée par un psychiatre", a expliqué son avocat. Le juge civil a donc prononcé la nullité des actes de jeu a et ordonné un remboursement, une décision "très rare", selon l’avocat. L’opérateur des machines incriminées, Novomatic, a fait appel du jugement, selon une information du quotidien "Kronen Zeitung". La municipalité de Vienne a décidé, en novembre, d’interdire l’exploitation des machines à sous hors casino à compter du 1er janvier 2015, ces engins étant considérés comme un facteur d’aggravation de la pauvreté. La capitale compte quelque 2.600 bandits manchots.