leading story

Un premier recul britannique sur le Brexit

La première journée de négociation sur le Brexit aura été un modèle d’harmonie, à en croire les négociateurs en chef britannique et européen, David Davis et Michel Barnier. Les deux hommes ont affiché l’optimisme de la volonté et se sont félicités que l’ouverture des négociations se soit passée de manière constructive. Il en aurait été autrement si Londres n’avait pas décidé d’abandonner une première bataille. La négociation ne se déroulera pas en un temps comme le souhaitait Londres, mais en deux, comme l’ont décidé les Vingt-Sept: une première phase doit permettre de conclure sur trois sujets essentiels – citoyenneté, facture et frontières. Le reste des discussions, en ce compris l’avenir de la relation commerciale, ne commencera sérieusement qu’ensuite.