Publicité
Publicité
leading story

Une contagion de l’Italie est "possible", dit la BCE

La Banque centrale européenne (BCE) a jugé lundi que la contagion à d’autres pays du cas italien est une "possibilité". "On voit resurgir en Europe des préoccupations concernant la soutenabilité de la dette, tant dans le secteur public que privé", a souligné Luis de Guindos, vice-président de la BCE, lors d’un discours prononcé à Francfort. L’Italie, avec son endettement public représentant 130% du PIB, est actuellement "le cas le plus important". La contagion à d’autres pays d’Europe "a été limitée jusqu’à présent", mais elle "reste une possibilité", a pointé le banquier central, alors que le marché redevient nerveux face au lien étroit entre banques et risque souverain "dans certaines parties de l’Europe".