leading story

Une étude de l’IBSR démonte le permis à points

D’après une étude de l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), le permis à points contribue à une meilleure sensibilisation des conducteurs et à améliorer la sécurité sur nos routes. Dans le même temps, une analyse de la littérature concernant l’exemple dans les pays voisins indique que les effets positifs du système ne durent que 6 à 12 mois. De plus, ils s’estompent avec le temps. Les effets négatifs se traduisent par une augmentation du nombre de conducteurs qui roulent sans permis ainsi qu’une hausse des délits de fuite. Il engendre aussi un commerce des points. L’IBSR se dit favorable à l’introduction d’un tel système, mais souligne qu’il faut une étude de faisabilité ainsi qu’une analyse des coûts et des bénéfices avant de l’implémenter en Belgique.