leading story

Une "heure exquise" avec Marie-Nicole Lemieux

Les pochettes glamour de ses CD parus chez Naïve travestissent la réalité. Marie-Nicole Lemieux est bel et bien rousse et ronde, certes, et elle a les yeux bleus. Mais on arrêtera là les clichés promo. La contralto canadienne n’a pas l’habitude de se laisser piéger par une posture, ni par un répertoire. Impossible, d’ailleurs, de l’enfermer dans un personnage, elle qui en est tellement à la fois. Révélée par son écrasante victoire au Reine Elisabeth en 2000, Marie-Nicole Lemieux a très vite aligné un palmarès de scènes prestigieuses, dont la Scala de Milan, le Staatsopern de Berlin, le Musikverein de Vienne, le festival de Glyndebourne, sans oublier notre Monnaie, où elle offrit notamment une captivante Sphinge à l’"Œdipe" d’Enescu.