agora

Une idée fiscale de 1955 refait surface

Face au poids de la taxation liée à l’impôt des personnes physiques, certains économistes anglo-saxons plaident pour un glissement progressif de l’impôt sur les revenus vers la consommation. L’idée n’est pas neuve.