Publicité
Publicité
agora

Une mauvaise lune se lève sur la planète financière

Personne ne devrait surestimer la capacité de compréhension des économistes. La sclérose de la reprise ne les a pas moins surpris que l’amplitude du ralentissement mondial de la mi-2008. De même, les prévisions économiques ne semblent aujourd’hui rien de plus que des extrapolations optimistes de la croissance retrouvée.