Une réforme du secteur du football pourrait rapporter 25 millions d'euros

La réforme imaginée ne toucherait pas aux avantages fiscaux actuels des joueurs et des clubs. A la place, le groupe d’experts propose plutôt la mise en place de cinq prélèvements supplémentaires.