Vent d’espoir sur la négociation du Brexit

Les nouvelles propositions britanniques pour modifier l’accord de retrait en vue d’un Brexit ordonné le 31 octobre ont relancé les négociations dans un climat prudemment optimiste. "Pour la première fois dans ce processus, j’ai le sentiment que le Royaume-Uni fait un vrai effort", a commenté Antti Rinne, Premier ministre finlandais, dont le pays occupe la présidence tournante de l’UE. Alors que le négociateur en chef européen Michel Barnier a estimé un accord "possible cette semaine", une conclusion avant le sommet de ces jeudi et vendredi restait incertaine et la question d’une poursuite des discussions la semaine prochaine restait évoquée.