leading story

Verbatim

Mariano Rajoy assure que la baisse des salaires a permis de "maintenir le plus grand nombre possible de postes de travail", alors que taux de chômage espagnol atteint près de 26%.