leading story

Vous avez dit libération sexuelle?

Après le bridge, mieux vaut jouer aux devinettes que poser ou se poser certaines questions. Deux couples d’amis en font l’amère expérience lorsque le thème de l’orgasme féminin vient sur la table. Dissertant sur la capacité des femmes "à atteindre l’orgasme par la seule pénétration", textes de Freud et autres Lacan à l’appui, le quatuor explore les réalités sexuelles de chacun, la femme qui croit être en cause, l’homme qui craint que ce soit de sa faute. Quitte à verser dans des énormités comme "le problème sexuel de l’homme c’est la femme", tempérées par "la femme est compliquée et irremplaçable". Ecrit d’un point de vue féminin par la psychanalyste Susann Heenen-Wolff, "Je mens, tu mens" déconstruit, avec humour, les clichés sur la sexualité féminine. Le sujet a déjà fait l’objet d’une abondante littérature, des traitements ont été proposés, mais la difficulté persiste. Selon l’auteur, cette difficulté ne relève pas d’un trouble lié à une histoire personnelle, mais de la nature même de la sexualité de la femme. Les textes auxquels elle fait référence dans la pièce datent du début du XXe siècle, mais elle constate, dans sa pratique de psychanalyste, qu’ils sont toujours d’actualité. La parole par rapport à la sexualité n’est pas libérée.