leading story

Zeebruges Asile à l’église, dans l’espoir d’un au-delà anglais

Le père Fernand Maréchal (à gauche) accueille une quinzaine de réfugiés d’origine iranienne, afghane ou syrienne, dans son église de Zeebruges. Ceux-ci masquent leur visage sur les photos par peur d’être arrêtés. Les migrants arrivent à Zeebruges dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre, où le marché de l’emploi est plus dynamique. Ils parlent, pour la plupart, anglais et ne souhaitent pas demander l’asile en Belgique.