leading story

Zoom de la semaine | Ce week-end, il pleut

Le 13 juin dernier, Steffen Olsen s’attendait à glisser droit sur la banquise. Le scientifique devait récupérer, pour son Institut danois de météorologie, des amarres océanographiques dans le nord-ouest du Groënland. Des relevés par satellites lui montraient le chemin à suivre, précaution ultime pour un voyage sans accroche dans ce milieu particulièrement hostile à l’espèce humaine. Mais lorsqu’il atteignit le fjord Inglefield, ouvrant sa bouche glacée sur la baie de Baffin, un spectacle magnifique l’attendait: en lieu et place d’une banquise, sur le bras de mer flottaient quelques centimètres d’eau. Un reflet bleu azur sur lequel s’ébrouaient gaiement les rayons du soleil.