BP: une fuite avant l'explosion?

Un employé a indiqué avoir découvert un défaut dans un équipement de sécurité quelques semaines avant l'explosion, mais que ce problème n'avait pas été réparé...

Un employé de la plate-forme Deepwater Horizon, dont l'explosion fin avril a causé la marée noire du golfe du Mexique, a été témoin d'une fuite sur une importante pièce de sécurité, et assuré que celle-ci n'avait pas été réparée, dans une émission diffusée lundi par la BBC.

Tyrone Benton, cet employé, a indiqué avoir découvert un défaut dans un équipement de sécurité quelques semaines avant l'explosion, mais que ce problème n'avait pas été réparé, un autre système étant utilisé à la place. M. Benton, interviewé dans le cadre de l'émission Panorama diffusée lundi soir, a expliqué que la réparation aurait arrêté la production, à un moment où il en coûtait 500.000 dollars par jour d'extraire le pétrole.

Mais BP a indiqué que c'est le propriétaire de la plate-forme Transocean qui était responsable de l'équipement défectueux, tandis que Transocean assurait que cette pièce avait été testée avec succès avant l'accident, selon la BBC.

"Nous avons vu une fuite sur le bloc d'obturation, nous en avons informé la compagnie, ils ont une salle de contrôle depuis laquelle ils peuvent fermer ce bloc et en activer un autre de telle sorte qu'ils n'ont pas besoin d'arrêter la production", a rapporté M. Benton, "ils n'ont qu'à le fermer et passer sur l'autre".

La BBC cite dans ce reportage un expert en pétrole, le professeur Tad Patzek, qui estime qu'une telle situation est "inacceptable". "Si vous avez la moindre preuve que ce bloc d'obturation ne fonctionne pas correctement, il faut le réparer par tous les moyens possibles", assure-t-il.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés