Beiersdorf a senti passer la crise en 2009

(AFP) - Le groupe allemand de chimie et cosmétiques Beiersdorf a présenté un bilan provisoire 2009 portant la trace de la crise, la bonne tenue de ses ventes de cosmétiques contrebalançant toutefois les difficultés de sa branche d'adhésifs Tesa, dépendante de la conjoncture.

Le fabricant de la crème Nivea a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 379 millions d'euros, en baisse de 33% sur un an. Le résultat 2008 avait toutefois été gonflé par des cessions.

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) hors effets exceptionnels de 585 millions d'euros s'inscrit lui en baisse de 16% environ.

Le chiffre d'affaires de Beiersdorf a lui baissé de 3,7% à 5,75 milliards d'euros. A périmètre comparable, la baisse n'est toutefois que de 0,7% par rapport "au niveau record de 2008", a toutefois souligné Beiersdorf.

La division cosmétiques, de loin la plus importante du groupe, a dégagé en 2009 un chiffre d'affaires de 5,011 milliards d'euros, en baisse de 2,2% en valeur nominale, mais en hausse de 1,2% à périmètre comparable.

Son résultat d'exploitation (Ebit) hors effets exceptionnels a lui baissé de 9,6% à 556 millions d'euros.

La division d'adhésifs Tesa, beaucoup plus dépendante de la conjoncture industrielle, a affiché un chiffre d'affaires annuel de 737 millions d'euros, en baisse de 12,8% (-12,1% à périmètre comparable).

Son résultat Ebit est lui passé à 29 millions d'euros, contre 81 millions en 2008.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés