Danske Bank: bénéfices 2009 lourdement pénalisés par les provisions

(afp) - Danske Bank (DB), le premier groupe bancaire et financier danois, a annoncé jeudi des résultats 2009 positifs, mais lourdement pénalisés par des provisions record dues à la crise internationale, prévoyant une année 2010 encore difficile.

Le titre a bondi de plus de 5,0% à 135,4 couronnes (18,2 euros) quelques minutes après l'ouverture de la Bourse de Copenhague à la suite de la publication de ces résultats, dans un marché en hausse de 0,48%.

Le bénéfice net s'est élevé à 1,71 milliard de couronnes (228 millions d'euros), en hausse de 65% par rapport à 2008 (1,03 milliard), mais nettement inférieurs aux profits de 14,87 milliards engrangés en 2007 avant la crise.

Le résultat imposable s'est affiché à 4,75 milliards, en progression de 113% par rapport à 2008 (2,22 milliards).

Les analystes, interrogés par RB-Boersen, tablaient sur un résultat net de 2,01 milliards et sur un bénéfice avant impôts de 4,44 milliards.

La banque juge ces résultats insatisfaisants mais acceptables, tenant compte des conditions socio-économiques difficiles, et dans l'ensemble un peu meilleurs qu'attendu.

Les provisions sur les prêts, notamment aux petites et moyennes entreprises, ont atteint un niveau record de 25,67 milliards de couronnes, soit plus du double de l'exercice précédent (12,08 milliards).

"Nous avons terminé la pire des années de crise de ces décennies avec un résultat positif et même meilleur que ce que nous craignions au début de l'exercice" 2009, a commenté le PDG de DB, Peter Straarup, dans un communiqué.

Pour 2010, la banque prévoit encore une année de défis pour le secteur financier, mais des provisions à un niveau moindre, en raison de signes précurseurs de stabilisation des conditions macroéconomiques et d'une croissance modeste, mais avec un chômage en augmentation.

La banque prévoit une croissance de 1,7% au Danemark, et un niveau correspondant dans les autres marchés du groupe à l'exception de l'Irlande où la croissance serait nulle et les pays baltes où elle s'attend à un recul du PIB.

DB, deuxième groupe bancaire nordique, est présent en Finlande, Norvège, Suède, Irlande, Irlande du Nord, dans les pays baltes, en Russie, en Allemagne, en Angleterre, en Pologne et au Luxembourg.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés