France: la croissance de l'industrie manufacturière se poursu

L'activité de l'industrie manufacturière française a continué à se développer en mai tout en montrant des signes de ralentissement, l'indice PMI qui la mesure se repliant à son plus bas niveau depuis trois mois, selon les chiffres publiés mardi par la société Markit.

(afp) - L’indice des acheteurs PMI se replie à 55,8 points, contre 56,6 points en avril. Un niveau de l'indice supérieur à 50 points reflète une croissance de l'activité et un niveau inférieur une contraction.

"Cette baisse de l’indice PMI reflète principalement un volume moins important des nouvelles commandes et de la production, ces deux variables affichant toutefois les taux d’expansion les plus forts depuis le début de l’enquête", selon Markit.

Le volume des nouvelles commandes progresse pour le onzième mois consécutif, la demande en provenance du marché national et des marchés étrangers se renforçant depuis avril. Le taux de croissance des nouvelles commandes à l’export se maintient à un niveau proche du pic de quarante mois observé en avril, alors que la demande en provenance d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis se renforce au cours de la dernière période d’enquête.

"La croissance conserve son élan en mai dans l’industrie manufacturière française, reflétant à peine l’impact de la crise de la dette souveraine européenne", résume Jack Kennedy, économiste chez Markit.

"La forte hausse du volume du travail en cours devrait encourager à court terme de nouvelles hausses de production. Toutefois, les fabricants sont toujours confrontés à des ruptures de stocks importantes qui contribuent à la plus forte inflation des coûts des achats enregistrée depuis plus de cinq ans et demi", précise-t-il.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés