Grèves en Chine : Honda propose d'augmenter les salaires de 2

Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé mardi avoir offert une augmentation de salaire de 24% à ses employés d'une usine de pièces détachées en Chine, afin d'obtenir l'arrêt d'une grève qui paralyse sa production dans ce pays.

(afp) - Honda est prêt à augmenter de 366 yuans par mois (44 euros) ses employés de son usine Honda Auto Parts Manufacturing à Foshan (province méridionale du Guangdong), ce qui porterait leur salaire à 1.910 yuans (228 euros), a expliqué une porte-parole du groupe à Tokyo.

"En conséquence, le travail a partiellement repris dans l'usine de pièces détachées", a déclaré Akemi Ando.

"Nous allons décider aujourd'hui si nous pouvons relancer nos principales chaînes d'assemblage à partir du 3 juin", a ajouté la porte-parole.

Cette grève a entraîné l'arrêt des quatre usines d'assemblage de véhicules de Honda, gérées en partenariat avec des manufacturiers chinois à Guangzhou, la capitale du Guangdong, et à Wuhan (province de Hubei), ces sites s'étant retrouvés à court de composants.

Selon la porte-parole de Honda, les employés de l'usine de pièces détachées ont "en majorité" accepté l'offre d'augmentation de salaire et, des négociations vont se poursuivre avec ceux qui ont refusé, "les autorités locales chinoises servant de médiatrices".

Honda a vendu l'an dernier 576.223 véhicules (+23% sur un an) en Chine, devenue l'an passé le premier marché mondial pour l'automobile avec 13,64 millions d'unités vendues.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés