Publicité

HSBC poursuit son redressement

La banque britannique a assuré vendredi qu'elle avait dégagé au troisième trimestre comme sur les neuf premiers mois de l'année un bénéfice imposable "bien supérieur" aux périodes comparables de 2009, et que ses charges pour créances douteuses continuaient à se réduire.

Dans un rapport d'activité, HSBC a expliqué que sa performance sur neuf mois "restait nettement au-dessus de l'année précédente et que "le bénéfice avant impôts du troisième trimestre est également bien supérieur", quoique dans des proportions moindres qu'au cours du premier semestre.

Elle a ajouté que ses dépréciations étaient tombées lors du dernier trimestre à leur plus faible niveau depuis 2007, c'est-à-dire le déclenchement de la crise du crédit.

"Les provisions pour dépréciations de crédit sont inférieures à celles du troisième trimestre 2009 dans toutes les régions et dans toutes les segments de clientèle", démontrant une poursuite de l'amélioration aux Etats-Unis, a assuré la banque britannique.

Selon Richard Hunter, analyste de la maison de courtage Hargreaves Lansdown, HSBC "a une nouvelle fois confirmé sa réputation de groupe solide et en plein développement". "Les produits et l'étendue géographique de la banque continuent à porter leurs fruits, et le consensus reste évident : les actions sont à acheter".

Autre nouvelle positive pour les investisseurs, HSBC a annoncé jeudi qu'elle allait vendre sa filiale de location de trains Eversholt à un consortium mené par le fonds d'investissement 3i et la banque Morgan Stanley, pour environ 2,1 milliards de livres (2,4 milliards d'euros). Elle a mis ainsi fin à un long suspense sur son dégagement du secteur de la location de matériel ferroviaire.

Dans les années 90, au moment du démantèlement de la société de chemin de fer publique British Rail, le matériel roulant avait été vendu en trois parts à des banques. En 2008 Royal Bank of Scotland a vendu Angel Trains pour 3,6 milliards de livres, avant qu'Abbey National (groupe Santander) ne vende la même année Porterbrook pour 2 milliards de livres.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés