Hausse timide des marchés, toujours hantés par la Grèce

Les marchés sont en légère hausse ce vendredi dans les premiers échanges. Le spectre d’une sortie de la Grèce de la zone euro et la perspective du ralentissement économique mondial incitent cependant à la prudence.

Les marchés démarraient la séance sur une note positive ce vendredi. Les investisseurs procèdent à quelques rachats à bon compte, alors que la séance est marquée par l'absence d'indicateurs macroéconomiques majeurs.

Dix minutes après les premiers échanges, l'indice DJ Stoxx 600 gagnait 0,46% à 243,02 points. Francfort prenait 0,76%, Amsterdam et Paris 0,70% et Londres 0,33%.

A Bruxelles, l'indice Bel20 avançait de 0,29% à 2.119,50 points, malgré le recul de 2,8% d'Elia. Bekaert et GDF Suez gagnent pour leur part respectivement 2,5% et 1%. Hors Bel20, on retiendra le bond de 15% de Keyware à 0,83 euro.

Le spectre d’une sortie de la Grèce de la zone euro devrait continuer à hanter les salles de marché ce vendredi. Le ralentissement économique mondial, confirmé par la publication cette semaine aux Etats-Unis, en Chine et en zone euro, constitue un autre facteur d’inquiétudes pour les investisseurs. Même l’Allemagne, première économie de la zone euro, ne semble pas immunisée contre la crise de la dette.

Selon Mario Monti, la Grèce va probablement rester au sein de la zone euro, alors que l'éventualité d'un retour à la drachme a été évoquée ouvertement par plusieurs responsables européens. "Tout peut arriver mais je pense que l'issue la plus probable est celle qui sera positive pour la Grèce et pour nous tous", a-t-il déclaré lors d'une émission diffusée à la télévision italienne. Les partenaires européens d'Athènes ont eu tort de réclamer avec insistance des réformes et un ajustement trop rapide, a-t-il par ailleurs estimé.

Dans ce contexte, l’euro évolue autour de ses plus bas de deux ans à 1,2538 dollar. La monnaie unique est sur le point de réaliser sa plus forte baisse hebdomadaire depuis la première semaine d’avril. Certains analystes estiment que l’euro va passer en dessous du cap des 1,25 dollar, ce qui précipiterait un retour vers les plus bas de juin 2010 à 1,1876 dollar.

Sur le marché obligataire, les taux des obligations à 10 ans de la zone euro ont sèchement viré à la baisse hier jeudi. Toutes les obligations de la zone euro n’ont cependant pas été logées à la même enseigne dans ce mouvement baissier des taux longs. Les dettes les plus concernées par la baisse des taux sont principalement celles émises par la France (-0,20% à 2,53%), l’Autriche (-0,16% à 2,24%) et l’Irlande (-0,16% à 7,02%). Les obligations linéaires belges (OLO) ont également été aspirées dans ce tourbillon. Leur taux à 10 ans est en passe de repasser sous les 3%, pour la première fois depuis la fin août 2010. En recul de 0,16%, il est tombé à 3,045%.

AGENDA

Japon

  • Inflation pour le mois d’avril

Allemagne

  • Le spectre d’une sortie de la Grèce de la zone euro devrait continuer à hanter les salles de marché. Le ralentissement économique mondial, confirmé par la publication cette semaine aux Etats-Unis, en Chine et en zone euro, constitue un autre facteur d’inquiétudes pour les investisseurs. Même l’Allemagne, première économie de la zone euro, ne semble pas immunisée contre la crise de la dette.

Etats-Unis

  • Indice Reuters de l’Université du Michigan pour le mois de mai (définitif), à 15h

VALEURS

  • Dexia : la banque franco-belge a annoncé jeudi être entrée en négociations exclusives avec la banque russe Sberbank en vue de la cession de sa filiale turque Denizbank.
  • Delhaize : Crise oblige, le comité exécutif de Delhaize va abandonner 50% de ses bonus en 2012 et renoncer à l’indexation de son salaire, a annoncé la société lors de son assemblée générale. De même les stocks options vont baisser de 40 à 50%, selon Georges Jacobs qui cédait son poste de président du distributeur ce jeudi.
  • Solvay : Solvay inaugure en Inde un centre de recherche, développement et technologie qui concentrera ses travaux sur le développement de polymères de haute performance, la chimie organique, les nanocomposites et la chimie verte. Il pourra y accueillir jusqu'à 200 chercheurs.
  • Campine: cotation ex-dividende de 1,25 euro brut
  • Elia: cotation ex-dividende de 1,47 euro brut
  • Keyware: assemblée générale. Le spécialiste des terminaux de paiement a vu ses ventes sur les trois premiers mois de l'année grimper de 47%. Le chiffre d'affaires est passé de 1,4 à 2,1 millions d'euros. La marge bénéficiaire brute a diminué de 84,7 à 73,3%. Malgré cela, l'EBITDA a triplé pour passer de 116.000 à 344.000 euros. Le bénéfice net a augmenté de 14.000 à 104.000 euros.
  • MDxHealth: assemblée générale, à 10h
  • Proximedia: assemblée générale, à 10h
  • Vision IT: assemblée générale
  • Warehouses Estates Belgium: résultats semestriels 2011/2012, à 16h30
  • Real Dolmen : au cours de son exercice (décalé) 2011, Real Dolmen a réalisé un bénéfice net de 7,3 millions d'euros, soit un timide repli de 0,2% par rapport à l'année précédente. Au total, les revenus pour l'ensemble de l'année ont augmenté de 5,9 %, pour atteindre 258,5 millions d'euros. Quant au REBIT annuel, il a progressé de 9,8 %, à 13,6 millions d'euros, faisant passer la marge REBIT à 5,3 %.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés