Honeywell publie un bénéfice net 4T quasi stable et sans surprise

Le fabricant américain d'automatismes et d'équipements aéronautiques Honeywell a publié vendredi un bénéfice net part du groupe en très légère baisse (-1,3%) à 698 millions de dollars au quatrième trimestre, correspondant aux attentes des analystes.

Ramené par action et hors exceptionnels, le bénéfice net part du groupe ressort à 91 cents, alors que les analystes tablaient sur 90 cents en moyenne.

Sur l'année, Honeywell réalise un bénéfice de 2,153 milliards de dollars, en baisse de 23%, en raison d'une première moitié d'année difficile.

Le chiffre d'affaires du groupe est en baisse de 7% à 8,072 milliards de dollars sur le trimestre et de 15,5% à 30,908 milliards de dollars sur l'année.

Par secteur, les ventes de produits destinés à l'aéronautique sont en forte baisse, de 18% sur le trimestre, alors que les automatismes ralentissent leur baisse ce trimestre (-4%). Ces deux activités sont les deux plus importantes du groupe.

Honeywell confirme dans le communiqué ses prévisions pour 2010, en termes de chiffre d'affaires à 31,3-32,2 milliards de dollars, et de bénéfice à 2,20-2,40 dollars par action. Les analystes espèrent de leur côté 2,41 dollars.

"Le fait de nous concentrer sur nos positions dans les biens manufacturés et nos technologies de pointe (...) telles que l'efficacité énergétique, la sûreté, la sécurité, assurera la croissance d'Honeywell pendant le rétablissement de l'économie", a-t-il ajouté.

"Bien que nos estimations pour 2010 soient assez prudentes, l'amélioration de la tendance sur le plan des commandes et la stabilisation de nombreux marchés au niveau des utilisateurs finaux sont encourageantes", a commenté Dave Cote, PDG du groupe, cité dans le communiqué.

Honeywell rappelle dans son communiqué qu'il a notamment remporté un contrat d'entretien et de maintenance de 257 millions de dollars avec l'armée américaine en Irak.

Lors d'une conférence téléphonique, les responsables du groupe ont cependant annoncé prévoir un bénéfice par action de 35 à 40 cents pour le premier trimestre, bien inférieur au 47 cents anticipés par les analystes.

Le PDG a également estimé que certaines activités pourraient "rebondir rapidement", mais, en ce qui concerne le secteur spatial et défense du groupe, il a considéré en revanche qu'il serait "stable ou en légère hausse" sur l'année 2010.

A la Bourse de New York, le titre Honeywell perdait 4,50% à 38,00 dollars dans un marché en hausse (+0,45%) peu après l'ouverture.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés