JFE reste déficitaire sur 9 mois

(AFP) - Le deuxième groupe sidérurgique japonais, JFE Holdings, est resté de justesse dans le rouge lors des neuf premiers mois de 2009-2010, mais son résultat d'exploitation est repassé au vert grâce au redémarrage de ses exportations.

D'avril à décembre, JFE a enregistré une légère perte nette de 1,38 milliard de yens (10,4 millions d'euros), contre un bénéfice net de 169,37 milliards pour la même période de l'an passé, a annoncé le groupe dans un communiqué.

JFE a réalisé un chiffre d'affaires de 2.031,77 milliards (15,39 milliards d'euros), en baisse de 33,8% sur un an, et a dégagé un bénéfice d'exploitation de 15,35 milliards (116 millions d'euros), en chute de 95,9% par rapport à l'an passé.

Le groupe a toutefois mis en avant son solide résultat d'exploitation de 56,2 milliards de yens (426 millions d'euros) au troisième trimestre pour convaincre de son redressement, après un premier trimestre 2009-2010 particulièrement difficile.

"Dans le secteur de l'acier, la demande reste faible, notamment de la part de l'industrie de la construction japonaise", a expliqué JFE.

"Mais la demande est sur la voie de la reprise, particulièrement pour les produits à l'export vers l'Asie, grâce aux mesures de relance dans ces pays et à l'espoir d'une amélioration pour l'industrie, notamment dans le secteur automobile", a-t-il ajouté.

Le groupe s'attend à augmenter sa production et ses ventes d'acier, mais cette progression devrait être contrebalancée par la montée du yen et les conséquences de l'incendie d'un haut fourneau au Japon, selon JFE.

En conséquence, il a maintenu son objectif de résultat pour l'ensemble de 2009-2010, à savoir un bénéfice net de 24 milliards de yens, soit huit fois moins qu'en 2008-2009, malgré une prévision de chiffre d'affaires légèrement revue à la hausse, à 2.840 milliards de yens, contre 2.820 milliards à la fin du premier semestre.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés