Publicité
Publicité

L'excédent commercial japonais bondit en avril

L'excédent commercial du Japon a bondi en avril, les vigoureuses exportations vers l'Asie continuant de tirer la reprise économique de l'archipel.

(afp) - L'excédent commercial du Japon a bondi en avril à 742,3 milliards de yens (6 milliards d'euros), 15 fois plus que l'an dernier, les vigoureuses exportations vers l'Asie continuant de tirer la reprise économique de l'archipel, a annoncé jeudi le ministère des Finances.

En avril 2009, l'excédent commercial ne s'était élevé qu'à 49 milliards de yens, laminé par la crise économique mondiale qui réduisait les exportations nippones.

Au mois d'avril de cette année, les exportations ont bondi au contraire de 40,4% sur un an à 5.889,7 milliards de yens, leur cinquième hausse mensuelle d'affilée, tirées par le doublement des ventes de voitures (+102,5%) et la poussée de celles de machinerie (+50,4%), produits manufacturés (+40,7%) et machinerie électrique (+26,6%).

Les exportations ont notamment progressé de 45,3% vers les pays asiatiques, y compris vers la Chine (+41,4%), principal partenaire commercial du Japon. Les exportations de machines de construction vers son puissant voisin ont triplé, celles de machines pour la métallurgie et l'industrie textile ont plus que doublé, comme celles de voitures et camions.

Les exportations nippones ont aussi augmenté de 34,5% vers les Etats-Unis et de 21,8% vers l'Europe occidentale.

"Ces chiffres reflètent la vigueur actuelle de l'économie", a déclaré Hiroshi Watanabe, économiste à l'Institut de Recherche Daiwa.

En bonne part grâce aux exportations, le produit intérieur brut (PIB) du Japon a augmenté de 1,2% entre janvier et mars (4,9% en rythme annuel), son quatrième trimestre consécutif de croissance après avoir enduré du printemps 2008 au printemps 2009 sa pire récession depuis 1945.

"L'industrie automobile est l'un des piliers de l'économie japonaise", a souligné M. Watanabe, jugeant que sa reprise "pourrait avoir des effets pour l'investissement en capital et le marché de l'emploi".

Les importations ont pour leur part progressé de 24,2% à 5.147,4 milliards de yens, tirées par les achats de pétrole (+64,3%) et de machinerie électrique (+33%). Les entreprises japonaises ont notamment augmenté leurs achats au Brésil (+78,8%) et au Moyen-Orient (58,1%).

La crise budgétaire et les mesures d'austérité dans plusieurs pays de la zone euro font toutefois peser une incertitude sur les exportations nippones, surtout si ces problèmes faisaient tâche d'huile et entravaient la reprise économique mondiale.

"Nous voyons des risques qui pourraient peser sur la demande extérieure", a prévenu Masamichi Adachi, économiste chez le gestionnaire de titre JPMorgan Securities Japan. Ces troubles pourraient "assombrir l'état d'esprit des entreprises", a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés