La Lituanie n'exclut pas de demander de l'aide au FMI

La Lituanie n’exclut pas de faire appel au Fonds monétaire international (FMI) mais elle compte avant tout sur ses propres forces pour faire face à la crise économique, a déclaré jeudi Ingrida Simonyte, la ministre lituanienne des Finances.

"Tant que le pays a besoin d’emprunter, il est illogique à mon avis de rejeter la possibilité de s’adresser au FMI", a déclaré la ministre lors d’une conférence de presse.

"Toutefois le gouvernement a la même stratégie qu’en 2009: nous prévoyons d’utiliser les instruments proposés par le marché pour financer nos besoins", a-t-elle ajouté.

La Lituanie, touchée par une grave crise économique, compte emprunter cette année près de 13,8 milliards de litas (4 milliards d’euros) sur les marchés internationaux, dont 4 milliards de litas serviraient à refinancer sa dette.

La ministre a confirmé que la Lituanie pourrait émettre de nouvelles obligations dès le premier trimestre de cette année. Elle n'en a toutefois pas précisé le montant, pas plus que les marchés visés.

La Lituanie s'attend à une chute de son PIB en 2009 d'environ 15%, et table pour 2010 sur une nouvelle baisse d’environ 4%.

La Lettonie voisine, aussi très fortement touchée par la crise, avait obtenu fin 2008 un prêt de 7,5 milliards d'euros dans le cadre d'un plan de sauvetage dirigé par le FMI, auquel participe l'Union européenne à hauteur de 3,1 milliards d'euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés