Publicité

La croissance de l'activité privée au plus bas depuis 8 mois

La croissance de l'activité privée dans la zone euro est tombée en octobre à son plus bas depuis huit mois, selon une nouvelle estimation de l'indice des directeurs d'achats (PMI) publiée jeudi.

L'indice, qui synthétise l'activité dans l'industrie et les services, a baissé à 53,8 points après 54,1 points en septembre, a annoncé la société Markit, qui le réalise.

Ce recul, le troisième d'affilée, est toutefois moins important que prévu : dans sa première estimation le 21 octobre Markit donnait l'indice à seulement 53,4 points.

L'indice reste, pour le quinzième mois d'affilée, au-dessus de la barre des 50 points qui signale une progression de l'activité. Mais son recul montre que le rythme de cette progression ralentit.

"Le ralentissement de la reprise se poursuit", commente Chris Williamson, le chef économiste de Markit, qui voit un "signe inquiétant de faiblesse persistante de la demande intérieure" dans la baisse, particulièrement marquée, de l'indice PMI du secteur des services, passé de 54,1 points en septembre à 53,3 points en octobre, également un plus bas depuis huit mois.

Dans le secteur manufacturier en revanche, l'indice a rebondi à 54,6 points en octobre, après 53,7 points en septembre, où il avait touché un plus bas depuis huit mois.

"Les perspectives de croissance à court terme semblent de plus en plus tributaires d’une intensification de la demande étrangère", note encore Chris Williamson.

"En outre, les disparités de tendance entre les divers pays de la zone euro suggèrent également un possible retour à la récession dans certains pays de la périphérie, notamment en Espagne. Une telle éventualité engendrerait des tensions dans la zone euro et pourrait affaiblir la croissance globale à plus long terme", prévient-il.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés