La hausse du chômage déprime Wall Street

La Bourse de New York a ouvert en nette baisse jeudi, l'annonce d'une remontée des inscriptions au chômage aux Etats-Unis plombant davantage le moral d'investisseurs déjà moroses après la chute de mercredi: le Dow Jones perdait 0,79% et le Nasdaq 1,61%.

Vers 13H40 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 81,96 points à 10.296,87 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 35,66 points à 2.172,97 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 lâchait de son côté 0,95% (10,33 points) à 1.079,14 points.

Ce nouveau recul des indices de la place new-yorkaise intervenait après l'annonce d'une "hausse inattendue du nombre de nouveaux chômeurs aux Etats-Unis", ont noté les analystes de Charles Schwab.

Les nouvelles inscriptions au chômage sont montées à leur plus haut niveau depuis février la semaine dernière, à 484.000, alors que les analystes s'attendaient à les voir reculer.

Cette nouvelle "s'ajoute à la série d'indicateurs publiés ces derniers temps qui ont assombri les perspectives économiques et conduit aux fortes pertes d'hier (mercredi)", ont ajouté ces analystes.

Mercredi, Wall Street avait fini en forte baisse, après que la banque centrale américaine eut constaté que la croissance ralentissait aux Etats-Unis: le Dow Jones avait perdu 2,49%, le Nasdaq 3,01% et le S&P 500 2,82%.

Au lendemain de cette journée difficile, "même les chasseurs aux bonnes affaires semblent réticents à se lancer sur le marché", a noté Joseph Hargett, de Schaeffer's Investment.

L'indice vedette était aussi plombé par le plongeon du titre de l'équipementier télécoms Cisco (-10,05%), qui a enregistré des ventes décevantes sur le dernier trimestre.

Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'établissait à 2,715% contre 2,685% la veille, et celui du bon à 30 ans à 3,911% contre 3,921% la veille.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés